RNST

sur photo de Fred Atax

RNST

Adepte du pochoir subversif, RNST anciennement GEST (son premier nom de graffeur avant de se faire arrêter par la police !) est ensuite devenu ERNST (à ne pas confondre avec l’autre artiste Ernest Pignon Ernest dont il admire le travail). Son nom de scène « très vieille France » et quelque peu « décalé », il l’a choisi pour faire un pied de nez à la tendance des noms américains de l’époque, pour marquer les esprits et aussi, un peu, en hommage à Ernesto Che Guevara ! En 2006, il délaisse cette signature avec la peinture puis la reprend en 2008 sous l’influence de STF Moscato. ERNST devient RNST, symbole d’une renaissance, de son retour et de sa nouvelle maturité.

La technique du graffiti n’est que l’outil pour faire passer un message, le moyen qu’il a choisi pour l’exprimer. Mais au-delà du graff, sa palette d’aptitudes s’étend à celle du collage, du pochoir, de la sérigraphie et celle de la peinture. RNST exprime son art en détournant et en jouant avec la symbolique des objets et matériaux récupérés.