JOACHIM ROMAIN

sur photo de Fred Atax

JOACHIM ROMAIN

Dans la lignée du dadaïsme ou du Pop art, Joachim Romain, photographe et plasticien né au Havre, modifie ce que l’on connaît en quelque chose que l’on redécouvre et observe. Une idée prédomine : l’usure.
Au même titre qu’un antiquaire s’émerveille devant le passage du temps sur l’art, Joachim l’accélère et le sublime. Ses divers travaux sur la rouille sont un exemple précis de son amour pour l’érosion, la vétusté et l’altération. Il court vers le futur, et considère les marques du temps comme un ennoblissement.